26
Août
2015
1
Découvrez nos conseils pour investir dans l'immobilier neuf à Toulouse

10 conseils pour investir dans l’immobilier neuf à Toulouse

Vous souhaitez investir dans le neuf à Toulouse et c’est la première fois que vous vous lancez dans un tel projet ? Découvrez nos 10 conseils qui vous aideront à concrétiser votre achat dans l’immobilier neuf toulousain et réaliser un investissement locatif pérenne.

  1. Définissez votre projet immobilier
  2. Investissement locatif à Toulouse : définissez votre cible
  3. Définissez le type de logement
  4. Dans quelle ville de la région toulousaine souhaitez-vous investir ?
  5. Toulouse : quels quartiers où investir dans le neuf ?
  6. Sondez le marché immobilier
  7. Choisissez votre promoteur immobilier
  8. Devenez incollable sur la VEFA
  9. Investir, mais avec quel dispositif ?
  10. Financez votre projet

Définissez votre projet immobilier et vos objectifs financiers

Il s’agit de la première étape et à ne surtout pas négliger puisqu’elle conditionne la suite de votre investissement locatif, ses retombées financières, et les réductions d’impôts que vous pourrez obtenir. En bref, quel est votre objectif ?

  • Vous constituer un patrimoine immobilier ?
  • Obtenir des gains financiers rapides ou à plus long terme ?
  • Obtenir une rente locative régulière pour votre retraite ?
  • Économiser des impôts dans l’immobilier à Toulouse en optant pour un dispositif de défiscalisation type loi Pinel ?
  • Acheter un appartement neuf pour les études de vos enfants ?

Selon votre projet, votre situation, ou le montant de votre investissement, la durée et la configuration de votre investissement locatif peuvent énormément varier. De même, investir dans l’immobilier neuf ouvre droit à des réductions d’impôts, de frais de notaires et exonérations de taxes que nous détaillons dans Comment faire des économies en achetant dans l’immobilier neuf ?  Par exemple, le dispositif Pinel permet de réduire ses impôts sur 12 ans maximum. Au-delà de 300 000€ investis, ce dispositif ne s’applique plus, et vous devrez plutôt miser sur une plus-value potentielle à la revente (en savoir plus en réalisant une simulation).

Investissement locatif à Toulouse : définissez votre cible

Toulouse présente trois profils de locataires distincts, quelle sera votre cible ?

  • Les étudiants : métropole universitaire dynamique, Toulouse et son agglomération comptent près de 100 000 étudiants qu’il s’agit de loger. Un profil de locataire que rencontrent souvent les acheteurs pour leur premier investissement dans le neuf. L’achat d’un appartement neuf ou d’un studio en centre-ville reste abordable, surtout depuis le « coup de pousse » Pinel. Bénéficiant de la caution financière de leurs parents, se sont souvent des locataires sûrs. Les trois quarts (toujours selon l’Insee), resteront sur Toulouse une fois leurs études terminées.
  • Les jeunes actifs : représentant 23% de la population du Grand Toulouse, souvent en couple, ils ne souhaitent pas s’en éloigner pour continuer à profiter de son cadre de vie. Ici aussi, un investissement locatif en loi Pinel est envisageable.
  • Les couples avec enfants : ce type de locataire est souvent « néo toulousain ». L’attractivité économique de la ville rose séduit en effet chaque année de nombreux arrivant, professions intermédiaires ou cadres, souhaitant « se poser » avec leurs enfants dans le sud-ouest.

Définissez le type de logement

Évidemment, louer à un étudiant, un couple ou une famille, implique de choisir un type de bien spécifique. Réfléchissez à nouveau au type de locataires que vous ciblez et optez pour un logement adapté à son style de vie.

Un studio ou un appartement neuf T1 à T2 convient parfaitement à un étudiant. Les nouveaux investisseurs y trouvent aussi leur compte dans la mesure où l’achat d’un appartement neuf à Toulouse en loi Pinel permet de réaliser de substantielles économies d’impôts sur 12 ans, tout en percevant des revenus locatifs.

Un jeune couple se tournera plutôt vers un T3 en centre-ville de Toulouse, voire une petite maison mitoyenne en périphérie de Toulouse pour un loyer raisonnable.

Une famille avec 2 ou 3 enfants cherchera plutôt une maison qu’un appartement, surtout si elle entre dans la catégorie des « néo-toulousains ». Ici, les prestations recherchées imposent un investissement plus conséquent du côté du loueur : 2, 3, voire 4 chambres, un jardin, un garage… Investir dans une maison neuve sera donc judicieux et séduira vos futurs locataires pour son confort moderne. N’oubliez pas de bien choisir son emplacement : les communes comme Saint-Orens, Blagnac ou Tournefeuille offrent les commodités recherchées par les familles (écoles, centres commerciaux, transports), aux portes des pôles d’activité économique de l’agglomération toulousaine.

Dans quelle commune de l’agglomération toulousaine souhaitez-vous investir ?

Qu’il s’agisse de Toulouse centre ou des communes limitrophes, pas d’inquiétude à avoir concernant l’offre de logements neufs. L’agglomération foisonne de nouveaux programmes immobiliers adaptés à l’investissement locatif comme nous l’avons présenté dans notre article Investir pour louer à Toulouse.

En périphérie de Toulouse les nouveaux quartiers fleurissent, comme les résidences Playtime à Blagnac au cœur du nouvel écoquartier Andromède.

La résidence Playtime à Blagnac, idéal pour investir dans le neuf à Toulouse

Toujours en périphérie, Tournefeuille, Brax ou Saint-Orens de Gameville sont des communes idéales pour les actifs, couples ou familles. Ce sont des villes en développement qui offrent un cadre de vie agréable tout en restant à proximité du centre-ville.

Toulouse centre : quels quartiers où investir dans le neuf ?

Les quartiers du centre-ville toulousain sont parfaits pour les étudiants. Le quartier Canal du Midi offre de belles opportunités et n’est situé qu’à 5 minutes de l’université Toulouse-Capitole. Vous pouvez également vous diriger vers un bien situé dans le secteur sud, à Rangueil, proche du pôle universitaire Paul Sabatier : par exemple le programme neuf Le Rangueil propose des appartements de 27 à 62m2 éligibles au dispositif Pinel.

Investir dans la résidence neuve Le Rangueil à Toulouse

Sondez le marché immobilier

N’hésitez pas à vous rendre sur les salons toulousains dédiés à l’immobilier, organisés chaque année au printemps et à l’automne. Vous pourrez rencontrer directement les professionnels et obtenir quelques conseils personnalisés. Ainsi vous aurez une idée plus concrète de ce à quoi vous attendre et vous serez plus à même de définir précisément votre projet. Vous y découvrirez les nouveautés du marché immobilier toulousain et peut-être y trouverez-vous votre futur logement !

Choisissez votre promoteur immobilier

Pour un maximum de professionnalisme, tournez-vous vers un promoteur réputé. Ne vous basez pas que sur les on-dit, renseignez-vous sur Internet, dans la presse mais aussi à l’occasion de salons professionnels. Un promoteur local sera à privilégier, il aura une meilleure connaissance du marché toulousain et vous donnera des conseils plus pertinents sur le choix de l’emplacement de votre futur investissement locatif à Toulouse.

Devenez incollable sur la VEFA

Investir dans un appartement neuf ou une maison, c’est souvent acheter « sur plan », autrement dit, en VEFA (Vente en l’Etat de Futur Achèvement). Au-delà de la possibilité de personnaliser le logement (pensez aux placards et autres rangements qui sont un atout certain pour votre futur locataire), ce contrat offre des avantages et des garanties intéressantes pour le futur propriétaire : garanties constructeurs, frais de notaires réduits et autres avantages fiscaux font la différence face à l’ancien.

Ce choix vous offre aussi des arguments de poids pour séduire les locataires : un logement récent et tout confort, et surtout une facture énergétique modérée. A l’heure où les tarifs du gaz et de l’électricité augmentent, faire valoir des charges faibles peut faire la différence au moment de la signature du bail !

Pour en savoir plus, consultez notre article sur les 7 avantages de la vente en VEFA.

Investir, mais avec quel dispositif ?

En investissant dans le neuf, vous disposez de plusieurs options avantageuses en termes de défiscalisation : loi Pinel, Censi-Bouvard LMNP.

La loi Pinel vise à relancer le marché de l’immobilier locatif. Elle offre jusqu’à 21% de réduction d’impôts sur la valeur total d’un logement neuf ne dépassant pas 300 000€.

Le dispositif Censi-Bouvard LMNP offre 11% de réduction d’impôts ainsi qu’une récupération de la TVA. Il s’applique uniquement aux Loueurs Meublés Non Professionnels, ce qui peut être intéressant pour la location d’un logement étudiant.

Renseignez-sur ces deux lois afin de déterminer laquelle vous sera la plus bénéfique selon votre situation. Nous vous invitons à consulter notre article Nos conseils loi Pinel pour en apprendre plus sur ce dispositif de défiscalisation.

Financez votre projet

La majorité des banques vous demanderont un apport personnel de 10 à 30% du prix du bien. Etudiez l’état de vos finances et réfléchissez à comment augmenter votre apport personnel. Plus il sera important et moins les organismes bancaire rechigneront à vous accorder un prêt. Le taux d’intérêt n’en sera d’ailleurs que plus avantageux.

1 commentaire

  1. Oliv.

    Bonjour,
    Vous ne citez que 2 quartiers toulousains. Cela veut-il dire que des quartiers comme Borderouge sont déjà passés de mode et qu’il vaut mieux investir en périphérie de Toulouse (Saint-Orens, Tournefeuille, Brax…) ?

Laisser un commentaire