22
Oct
2015
2
conseils pour un premier achat immobilier neuf

5 conseils pour acheter son premier logement neuf

Avec cet article, les futurs propriétaires trouveront les conseils essentiels pour réaliser sereinement l’achat de leur premier logement neuf. Des critères de choix pour un emplacement idéal, aux aides au logement dédiées aux primo-accédants, en passant par les avantages d’un contrat en VEFA, découvrez nos 5 conseils pour réussir un premier achat dans l’immobilier neuf.

1. Pensez achat pérenne dans un cadre de vie valorisant

Vous achetez pour habiter votre logement plusieurs années durant. Un achat financièrement impliquant qu’il s’agit d’évaluer sur la durée. La pérennité de votre achat sera en premier lieu conditionné par l’attractivité du marché immobilier local. Cette attractivité est déterminée par le développement de zones d’emploi, la proximité avec les structures scolaires ou le développement des transports en commun, et plus globalement le cadre de vie (climat, situation géographique…). Toulouse et les communes de son agglomération jouissent par exemple de cette situation enviable, comme vous pourrez le lire dans notre analyse Acheter pour habiter à Toulouse. Un logement acheté en région toulousaine prendra ainsi progressivement de la valeur.

2. Évitez les pièges du premier achat immobilier neuf

Acquérir son premier logement neuf en maison ou en appartement est souvent un projet complexe qu’il s’agit de mûrement réfléchir. Devez-vous nécessairement acheter en centre-ville, ou viser les communes en périphérie qui offrent des impôts locaux moins élevés ?  Connaissez-vous vos capacités financières ? Savez-vous si vous avez droit à certaines aides à l’accession offertes aux futurs propriétaires d’un logement neuf  ? Pour préparer sereinement votre projet, parcourez nos conseils : Primo-accédant : les pièges à éviter.

3. Comprenez les spécificités de la VEFA

En achetant dans le neuf, vous signez un contrat en VEFA, ou Vente en l’État de Futur Achèvement. Offrant de solides garanties constructeur, l’achat « sur plan » permet aussi de choisir un logement qui vous ressemble, aux performances énergétiques optimales été comme hiver pour des charges réduites. En prime, les frais de notaires sont deux à quatre fois moins élevés que pour l’achat d’un bien ancien, soit des économies substantiel sur le prix de votre future habitation. Découvrez en détail Les 7 avantages de la vente en VEFA.

4. Trouvez le bon promoteur

Un promoteur local aura une connaissance précise de son marché et vous conseillera au mieux sur l’emplacement de votre futur logement neuf. Ses réalisations seront souvent plus en accord avec le style architectural de sa région et son travail concerté avec les acteurs institutionnels locaux (communautés d’agglomération, conseils généraux…) lui permettra de réaliser des projets s’intégrant dans des projets d’urbanisme raisonnés (éco-quartiers, habitats à très haute performance énergétique). D’autre part, son adhésion à la Fédération des Promoteurs Immobiliers de sa région sera un gage de confiance supplémentaire : en effet, il devra respecter des règles déontologiques et des critères qualitatifs définis par ses pairs. Approfondissez le sujet en lisant notre article Comment bien choisir son promoteur immobilier ?

5. N’oubliez pas les aides à l’accession à la propriété

Enfin, un accédant à la propriété a souvent droit sans le savoir à des aides financières pour l’achat de leur premier logement neuf : 70% des ménages français peuvent ainsi prétendre à des aides à l’accession. Citons par exemple le Prêt à Taux Zéro Plus (PTZ+) permettant de contracter un emprunt immobilier à 0%, ou le Prêt Action Logement (anciennement 1% patronal) finançant jusqu’à 30% de l’achat de votre maison ou appartement à un taux de 1%. Sachez aussi que ces dispositifs d’aide au logement peuvent être cumulés afin de réaliser votre achat pour un coût très réduit. Plus de détails sur notre article Primo-accédants : à quelles aides avez-vous droit ?

 

 

Laisser un commentaire