10
Déc
2015
2

Les 7 questions à poser à son promoteur avant d’acheter dans le neuf

Vous avez pour projet d’acheter un appartement neuf ? Vous devez avoir de nombreuses questions en tête. Nous dressons pour vous une liste des questions essentielles à poser à votre promoteur immobilier avant de vous engager dans l’achat de votre logement neuf.

 1. Expliquez-moi les avantages de la VEFA ?

La Vente en l’État Futur d’Achèvement, ou VEFA, est un achat immobilier sur plans. A ce titre, vous avez la possibilité de personnaliser votre logement neuf pour qu’il s’adapte à vos besoins et envies.

L’achat d’un bien immobilier neuf en VEFA vous offre aussi des avantages financiers :

  • Frais de notaires réduits (2 à 3% du prix d’achat du logement neuf)
  • Aides financières spécifiques
  • Facture énergétique en baisse (nouvelles normes de construction, règlementation RT 2012)

Autres avantages de la VEFA, vous êtes couvert par les garanties constructeurs qui vous permettent de faire réparer divers dysfonctionnements dans votre logement sans attendre un jugement.

 2. L’immobilier neuf est-il moins cher que l’ancien ?

Généralement l’immobilier ancien est plus accessible que le neuf. Cependant il faut regarder au-delà d’un prix d’achat brut. Le neuf a en effet pour avantage de proposer des coût d’entretien et des charges réduites.

D’autre part, dans les villes où le secteur de la construction est dynamique et l’offre en logements neufs importante, l’immobilier neuf tire son épingle du jeu. C’est le cas de Montpellier où les prix de l’ancien augmentent, tandis que le neuf devient plus accessible. Pour cette métropole, l’écart entre immobilier neuf et ancien s’amenuise.

 3. Est-ce que je choisis le bon emplacement ?

Vous pouvez diminuer fortement votre risque en choisissant d’acheter dans un quartier avec un fort potentiel ou étant déjà une valeur sûre du marché local. Nous avons déjà fait un point sur l’immobilier neuf sur Toulouse et son agglomération : le centre ville reste une valeur sûr, mais acheter un appartement neuf du côté de Blagnac ou sur une commune limitrophe de la ville rose offre aussi l’opportunité d’habiter dans un éco-quartier à la pointe de la modernité comme Andromède.

Si vous êtes un investisseur, pensez aussi aux quartiers en centre-ville connaissant un certain renouveau. Nous l’abordons dans notre article Dans quels quartiers investir à Montpellier. Sachez aussi que la capitale languedocienne possède elle aussi les éco-quartiers séduisants comme le quartier des Grisettes.

4. Je suis accédant à la propriété : à quelles aides financières ai-je droit ?

Prêt Action Logement, Prêt à l’Accession Sociale, Prêt à Taux Zéro… Les dispositifs d’aides sont nombreux pour les futurs propriétaires. Ils peuvent parfois être cumulés et sont accessibles à plus de foyersque vous ne le croyez. Approfondissez le sujet en lisant Primo-accédants : à quelles aides avez-vous droit ?

5. Suis-je éligible au Prêt à Taux Zéro ?

Les critères d’éligibilité du PTZ concernent pour la plupart le demandeur et non le logement. Tout logement neuf peut faire l’objet d’une demande et peut également s’étendre dans certains cas à un logement ancien. Dans notre article Devenez propriétaire avec le prêt à taux zéro, nous vous disons tout sur ce prêt immobilier sans intérêt.

6. Je souhaite investir à Toulouse : comment puis-je réduire mes impôts avec la loi Pinel ?

Vous pouvez profiter d’une réduction d’impôt dès lors que le logement est éligible à la loi Pinel. Ce doit être un appartement neuf à Toulouse ou dans son agglomération, ou une maison neuve : vous devez mettre votre logement en location pendant 6 ans minimum.

Le montant de réduction d’impôt dépends ensuite de la durée de location (6,9 ou 12 ans) et du montant de votre investissement dans la limite de 300 000 €. Vous pouvez ainsi réduire vos impôts de 63 000 € maximum si vous achetez pour louer à Toulouse. Cet article vous donne tous nous conseils pour investir en Pinel à Toulouse.

7. Êtes-vous un promoteur immobilier de confiance ?

Plusieurs critères vous permettent de choisir un promoteur qui répondra à vos attentes. En particulier :

  • Sa connaissance du marché, d’où l’intérêt de privilégier un acteur local et non national.
  • Les éventuelles récompenses pour ses réalisations vous donnerons une idée de son sérieux
  • Sa réputation : ce sont les anciens clients qui en parlent le mieux !

Dans Bien choisir son promoteur immobilier, nous détaillons les critères principaux permettant de faire votre choix.

1 commentaire

  1. Francesca

    Bonjour,
    Le promoteur m’a envoyé en MARS 2017 un appel de fonds avec une attestation de l’architecte NE correspondant PAS à l’acte notarié.
    J’ai donc demandé au promoteur et à l’architecte de me transmettre une attestation qui correspond à l’acte notarié afin de payer le prix exigible en fonction des travaux réalisés mais je n’ai eu aucune réponse…
    Ma question est donc : Dois-je payer un appel de fonds qui ne correspond pas à l’acte notarié ?
    La banque et le notaire ne répondent pas non plus…
    Aucun retour à mes LRAR, courriels, appels…
    Je vous remercie.
    Bien cordialement,

Laisser un commentaire